L’agriculture française en quelques chiffres

La France, première productrice de produits agricoles de l’UE

A l’échelle de l’Union européenne, la France est la première puissance productrice de produits agricoles. En 2014 en effet, avec 73,3 milliards d’euros elle a fourni 18% de la production européenne totale, devant l’Allemagne (12%), l’Italie (12%,), ou l’Espagne (10%). La France est notamment la première productrice européenne de de céréales et de betteraves sucrières et second productrice de bovins et de volailles derrière la Pologne.


PNG

L’agriculture dans le paysage français

PNG-* Une source de croissance économique   : en 2013, le seul secteur agricole a contribué à hauteur de 1,5% au produit intérieur brut français, pour un montant de 32,1 milliards d’euros courants. La contribution au PIB de l’ensemble constitué par l’agriculture et les industries agroalimentaires était de 3,6%.

  • Un secteur en excédent commercial  : 11,5 milliards d’euros en 2012, 9,1 milliards d’euros en 2015. Les boissons, vins et spiritueux représentent la part majoritaire des exportations, suivis des céréales et des produits laitiers.
  • Une activité créatrice d’emplois  : En 2013, plus de 922 000 personnes participaient régulièrement au travail des exploitations agricoles. Sur les années récentes, un renforcement de la féminisation peut être constaté parmi les jeunes exploitants puisqu’il y avait 12,5% de femmes parmi ceux-ci en 2010, contre 11,1% en 2000. Enfin, l’agriculture est aussi un secteur de formation, avec 804 établissements d’enseignement technique et 20 écoles d’enseignement supérieur.
  • Un ancrage sur le territoire français   : Sur les 55 millions d’hectares que compte le territoire français métropolitain (550 000 kilomètres carrés), un peu plus de 28 millions d’hectares étaient occupés par des activités agricoles en 2014. En outre, la France comptait près de 490 000 exploitations agricoles lors du dernier recensement agricole de 2010, avec une surface moyenne de 52,6 ha, contre 14,1 ha pour l’Union Européenne à 27.
    Un enjeu primordial pour l’alimentation des consommateurs : Selon l’enquête Budget de famille de l’Insee, en 2011, pour l’ensemble des ménages, le budget consacré à l’alimentation était de 23% : 15% en produits alimentaires, 3% en boissons, 1% à la cantine et 4% dans d’autres lieux de restauration.
    Une production animale importante : la France est le second producteur laitier européen et le premier producteur de viande bovine, avec 1 420 400 tonnes en 2014. Elle possède également le troisième cheptel porcin (derrière l’Allemagne et l’Espagne).
  • Des productions végétales diversifiées : la part des céréales dans les productions végétales s’élevait en 2013 à 27%, suivie par la viticulture (25%). Les rendements des cultures d’été étaient en hausse sur la décennie 2000-2010 (maïs, orge, colza). Enfin, la production de fruits en 2013 s’est établie au niveau de 3,1 millions de tonnes (dont 58% de pommes), et celle de légumes frais autour de 5,4 millions de tonnes (14% de tomates et 11% de carottes). La place de la France est centrale pour les céréales : elle assure 27% de la production européenne de blé, 23% de celle de maïs et 17% de celle de l’orge.
  • Le poids croissant de l’agriculture biologique   : en 2012, 4,7% des exploitations agricoles françaises cultivaient en mode biologique 3,7% des surfaces ; la barre du million d’hectares cultivés en agriculture biologique a été franchie cette même année. Le chiffre d’affaires du marché du bio en France s’élevait en 2012 à près de 4,2 milliards d’euros, soit le double de celui de 2007. 64% des Français ont consommé bio en 2012 et la part des consommateurs réguliers (au moins une fois par mois) s’élève à 43% alors qu’elle était de 37% en 2003 et de 40% en 2011.
    Sources :Agreste

Dernière modification : 09/03/2016

Haut de page