Communiqué de presse conjoint franco-allemand (25 février 2013)

Un appel de la jeunesse rurale française et allemande sur l’avenir de l’agriculture et du monde rural en Europe

Cette année, l’amitié franco-allemande célèbre le cinquantième anniversaire de la signature le 22 janvier 1963 du Traité de l’Élysée entre le chancelier allemand, Konrad Adenauer et le Président de la République, Charles de Gaulle. C’est ce traité qui a lancé la collaboration entre les deux pays qui sont aujourd’hui le moteur de la construction européenne.

Dans ce cadre, cinquante jeunes Français et cinquante jeunes Allemands, issus du monde rural, se sont réunis le 21 janvier dernier lors de la Semaine Verte Internationale de Berlin. Ils ont travaillé ensemble sur les perspectives du monde rural sous l’angle de l’attractivité économique, des infrastructures, de l’accès à la culture et des services publics, pour élaborer des propositions concrètes transmises aux Ministres. « En commun, les jeunes français et allemands élaborent des perspectives et prennent en main leur avenir. Ils participent à la performance le l’agriculture de demain », a dit la Ministre fédérale allemande, Ilse Aigner, pendant la Semaine Verte Internationale à Berlin.

Le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt français organise « l’évènement retour » de cette manifestation le 26 février prochain à Paris, qui sera centré sur l’avenir de l’agriculture.

Cette manifestation a été organisée par les ministères de l’agriculture français et allemand en lien étroit avec les organisations de jeunes suivantes : Jeunes Agriculteurs, Familles Rurales, Mouvement rural de jeunesse chrétienne, Bund der deutschen Landjugend, Katholische Landjugendbewegung Deutschlands, et Evangelische Jugenden in ländlischen Räumen.

Le 26 février, des représentants de la jeunesse rurale de France et d’Allemagne adresseront la synthèse de leurs travaux des 21 janvier et 26 février aux ministres de l’agriculture, Stéphane Le Foll et Ilse Aigner. Il s’agit d’un véritable appel de la jeunesse rurale qui constituera une contribution majeure aux débats en cours sur la réforme de la PAC.

« Le 21 janvier 2013, la France et l’Allemagne ont souligné l’importance de la politique agricole commune pour l’avenir de l’Europe, ouvrant ainsi la voie aux décisions du Conseil européen. Les chefs d’Etat ont confirmé à la PAC sa place de première politique commune de l’Europe par les moyens financiers qui y sont consacrés. Aujourd’hui, je suis heureux de prendre connaissance du message des jeunes sur l’avenir de l’agriculture, afin de pouvoir en tenir compte pour la suite de la négociation » a affirmé Stéphane Le Foll.

Version pdf du communiqué

Dernière modification : 26/02/2013

Haut de page